L’idée de « décorer sa vie » c’est de développer un univers personnel pour se raconter. Avec les enfants, nous pouvons l’aborder à travers la création d’une toile peinte monumentale qui pourrait servir de décors pour leurs jeux, leurs histoires, leur chambre. De quoi affirmer leur personnalité, soutenir l’estime de soi, et développer concepts spatiaux et notions d’illustrations.

Objectifs de l’atelier

  • Développer sa créativité en choisissant son univers et en l’élaborant via des outils d’art-plastique (peinture, collage, impression, réalisation monumentale)
  • Développement psychomoteur (structuration spatiale)
    • Imaginer/conceptualiser un espace tangible (la chambre)
    • Imaginer/conceptualiser un espace imaginaire (l’univers)
    • Organiser sa création en fonction de l’espace disponible (orientation)
    • S’orienter, se placer, se déplacer dans un espace
  • Développement psychomoteur (psychomotricité fine)
    • Tenir correctement son crayon, son pinceau
    • Passer du « petit » au « grand »
  • Expression plastique
    • Symboliser un espace défini par quelques images (ex : la fusée, les étoiles pour l’espace)
    • Sensibiliser aux concepts d’aménagement de l’espace via une scénographie
    • Réaliser une exposition
  • Aborder le « vivre ensemble »
    • Coopérer, s’entraider, travailler ensemble.
    • Réaliser une toile collective destinée au centre d’accueil, pour l’espace conte.
  • Rencontrer d’autres thématiques / références culturelles pour développer son identité
    • Rencontre vivante avec l’univers des animateurs
    • Rencontre visuelle avec des univers multiples (cf. bibliographie)
    • Rencontre auditive avec l’univers classique (cf. discographie)
    • Découverte d’œuvres patrimoniales (Le Petit Prince ; Princes et Princesses)
  • Développement de l’estime de soi
    • Affirmer ses goûts, ses envies et les afficher

Réalisation

En une semaine, les enfants seront amenés à se questionner et à décortiquer ce qu’est un « univers intérieur » par différentes activités : rencontres avec d’autres univers (celui des animateurs), découvertes d’œuvres patrimoniales (le livre Le Petit Prince de Saint-Exupéry, le dessin animé Princes et Princesses de Charles Ocelot), mais aussi manipulations, constructions, jeux de société. Parallèlement, ils construiront et affirmeront le leur avec différentes étapes de dessin qui leur permettront de passer du petit au grand : esquisse au format A4, ébauche et étude de couleurs au format A0, jusqu’au dessin final peint à l’acrylique sur un drap d’environ 90/200cm (taille d’une porte). Ce sera également l’occasion pour eux de rencontrer différentes notions ou techniques liées à l’illustration : mélange de matières, travail de la perspective, dripping, tamponnage, … Durant tout le processus de réalisation, un grand nombre de support d’inspiration seront mis à leur disposition.

JOUR 1

Jeux de présentation, présentation du stage (09h00 à 10h30)

Après une présentation formelle de 10 minutes, comprenant les animateur.ice.s et les règles, nous entamons des jeux de présentation.

« La chanson des prénoms » (20minutes)

Tous assis en cercle, les participants frappent le rythme de We will rock you, ensemble et relativement lentement. Sur ce rythme, tour à tour, ils se présentent en scandant « Je m’appelle … et j’aime … » avec un jeu sur le son. Cela permet de se découvrir avant de partir en voyage tous ensemble.
Exemple : « Je m’appelle Yuri, j’aime les yétis, le riz, mes amis, les souris, … » 

« Tempête en mer » (15minutes) (Musique : Beethoven)

« Nous sommes les passagers d’un radeau rond, mais il manque une place. Alors je vais profiter de la tempête qui nous secoue pour essayer de m’asseoir. Je vais crier, très fort pour couvrir la tempête, « Tempête en mer à ceux qui [quelque chose comme moi] » et tous ceux qui [quelque chose comme moi] doivent se lever et trouver une autre place le plus vite possible. Le dernier debout prend ma place et criera « Tempête en mer à ceux qui [quelque chose comme moi] ». »

But du jeu : établir des points de rencontre ou d’intérêt entre les enfants, mais également développer leur identité.

« Le voyage farfelu » (30minutes) (Musique : Dvořák)

Carte du Multivers
Carte maison du Multivers

Cette semaine, nous vous emmèneront pour un grand, un très grand voyage. Nous allons traverser plein d’univers différents. On se met en route ? Allez, suivez-moi. Nous allons devoir faire tout un tour du Multivers, regardez cette carte. Nous commencerons par la Rivière Pierraille, où nous devrons sauter de pierre en pierre pour avancer (cerceaux, sauts). Là, nous arriverons au Champ Tourneboule (tapis pour cumulet ou roue), dont nous sortirons par la Grotte Fermée (table, ramper dessous). Enfin, nous devrons emprunter la Montgolfière des Rêves (parachute, se glisser dessous) pour arriver au port d’attache de Transuniversalis. C’est la navette (deux bancs suédois) que nous devrons emprunter pour nous déplacer. Ne laisser pas vos pattes traîner en dehors de l’appareil, et écoutez bien les consignes de sécurité.

S’ensuit une présentation plus formelle du stage : qu’est-ce qu’on fait tous ensemble, comment ça va se passer, quel organisation, …?

« Mais d’abord, nous avons intérêt à prendre des forces pour être prêts au voyage. »

Goûter / Récréation (10h30 à 10h45), puis répartition en quatre groupes avec jusqu’à six enfants

« Bien, maintenant nous allons vous répartir en quatre groupes, c’est le plus simple pour l’exploration des univers. Premier groupe, deuxième groupe, vous irez à la rencontre des autochtones A1 et A2 ; tandis que vous, groupe numéro 3 et numéro 4, explorerez le Multivers avec A3 et A4. »

« Rencontrer les univers » (10h45 à 14h50)

Deux des animateur.ice.s (A1 et A2) ont préalablement préparé, dans des pièces séparées, une activité qui les représente, qui représente leur univers : un paysage maritime avec des histoires de pirates, un laboratoire avec des activités scientifiques, une tente berbère avec des histoires du désert, un château en caisse de carton avec des costumes de chevaliers, l’espace urbain et des dessins à la craie, … Ils accueillent donc, dans cet espace personnel, les quatre sous-groupes d’enfants à tour de rôle  pour une durée de 20 minutes par groupe.

Pendant ce temps, les deux animateur.ice.s restants (A3 et A4) font des grands jeux symboliques, principalement des constructions à échelle humaine (un fort en couverture, un bateau en mousse de psychomotricité, transformer une table en voiture, …)

Après le repas (12h00), suivi d’un temps calme (un moment de repos, où les enfants peuvent laisser libre cours à leur créativité ou participer à des jeux libres : jeux de sociétés, dessin, peinture, mais également bavardage, sieste, moment de détente autour d’une histoire) l’activité reprend, en inversion : deux animateur.ice.s (A3 et A4) développent leur univers, tandis que deux autres (A1 et A2) font des petits jeux symboliques (Pictionnary, Taboo’ge ton corps, Cranium, …)

« Et toi, quel est ton univers? » (15h20 à 16h30)

Après un petit goûter, nous accompagnons les enfants à définir l’univers qu’ils vont représenter, on peut à ce moment leur présenter différents livres d’illustration, leur laisser manipuler et feuilleter les ouvrages de références, et créer un moment de dialogue avec eux : qu’est-ce qu’on voit? qu’est-ce qu’on comprent? qu’est-ce qui te plaît? as-tu observé les formes, les couleurs? …

Jour 2

09h00-10h15 – Dessin préparatoire sur feuille A4

Le dessin préparatoire consiste en un premier jet sur une feuille A4, pour déterminer quels éléments on place, faire des premiers essais d’illustration. C’est une étape importante car c’est l’étape où l’on peut se tromper et recommencer, ce qui est essentiel d’expliquer aux enfants.

10h15-10h30 – Goûter / Récréation
10h30-12h00 – Visionnage du film d’animation « Princes et Princesses » de Charles Oslo

Débriefing : qu’est-ce qui fait l’univers si particulier du film? comment sont représentés les personnages, les décors? à votre avis, quelle est la technique utilisée/représentée?

12h30-14h00 – Repas, suivi d’un temps calme
14h00-16h00 – Périodes de décoration D1 et D2

Il y en tout huit période de peinture à différents niveaux : D1 correspond au travail sur feuille grand format (format A0), D2 au test des couleurs, D3 à l’esquisse à la mine de plomb sur la toile, D4 aux principaux éléments de peinture, F1 et F2 aux éléments intérieurs, F3 aux contours et rattrapage et F4 aux finitions nécessaires. Pendant toutes ces périodes, chaque groupe passe (roulement de 30 à 40 minutes) sur la toile commune pour y apposer ce qui appartient à son univers et participe ainsi à une identité de groupe.

16h00-16h30 – Goûter

Jour 3

09h00-10h30 – Période de décoration D3
10h30-10h45 – Goûter / Récréation
10h45-12h00 – Période de décoration D4
12h00-13h30 – Repas, suivi d’un temps calme
13h30-15h00 – Visionnage du film « Le Magnifique Emporium de Monsieur Magorium »
15h00-15h30 – Goûter
15h30-16h30 – Période de finition F1 et F2

Jour 4

09h00-10h30 – Période de fintion F3
10h30-10h45 – Goûter / Récréation
10h45-12h00 – Période de finition F4
12h00-13h30 – Repas, suivi d’un temps calme
13h30-16h00 – Sortie dans le thème
16h00-16h30 – Goûter

Jour 5

09h00-10h30 – Atelier cuisine

Quelle nourriture peut-on lier à notre univers? Une question supplémentaire qui inclus, dans la décoration, l’idée de cuisine : faire un gâteau fusée ou des biscuits animaux ne demande pas beaucoup plus de travail, et enrichit la créativité.

10h30-10h45 – Goûter / Récréation
10h45-12h00 – Installation de l’exposition et préparation de l’accueil des parents

Comment faire entrer les parents dans nos univers? Pour animer et entraîner à la visite, les enfants ont eu l’idée de faire jouer les parents : ils visitent l’exposition, mais les enfants restent muet. Les parents doivent deviner quelle toile est à quel enfant. 

12h00-13h30 – Repas, suivi d’un temps calme
13h30-16h00 – Exposition et accueil des parents

Dans un deuxième temps, parents et enfants parlent et échangent : où peut-on le mettre? qu’est-ce qui existe pour cet univers que nous pouvons assortir?

16h00-16h30 – Goûter avec les parents

Données techniques

Cette activité a pris place sous forme de stage de cinq jours durant le congé d’Hiver.

Elle nécessite trois animateur.ices à TP et un.e animateur.ice à 1/2T, pour accueillir jusque 24 enfants (elle fut réalisée avec 17).

D’un point de vue budget, elle représente un coût d’environ 500€ répartis comme suit :

  • 115€ Toiles de calicot
  • 150€ Acryliques (Couleurs Primaires, Noir et Blanc)
  • 30€, Matériel de peinture (éponge, ouate, tape de masquage, ballons)
  • 150€, Sorties
  • 40€ Cuisine (ingrédients)

Cependant, nous avions à notre disposition :

  • Matériel audio et vidéo : chaîne Hi-Fi, baffle, PC, projecteur
  • Matériel psychomoteur : bancs suédois, mousses, cerceaux, modules de jeux, parachute, tapis de gymnastique
  • Matériel artistique : tablier, pinceaux, bâches de protections, corde pour séchoir

Sources et documentations

  1. ABAROU J., BOCHOT I. et COUDERT E., J’apprends à créer de jolis décors : tampons, découpage, compas, calligraphie, éd. Fleurus, coll. J’apprends à dessiner, Paris, 2003.
  2. AGNELY S. et BARRAUD J., Forteresses et châteaux dans le monde, éd. Larousse, Paris, 1981.
  3. ASIMOV I., La Lune, éd. Père Castor-Flammarion, coll. Bibliothèque de l’univers, Paris, 1989.
  4. ASIMOV I., Notre voie lactée et les autres galaxies, éd. Père Castor-Flammarion, coll. Bibliothèque de l’univers, Paris, 1990.
  5. BECKER A., Imagine, éd. Gautier-Languereau / Hachette Livre, Paris, 2014.
  6. DE SAINT-EXUPÉRY A., Le Petit Prince, éd. Gallimard, coll. Folio Junior, Paris, 1946.
  7. FAHIR Iz., Topkapi, le palais des sultans, éd. Atlas, coll. Les passeports de l’art, Paris, 1983.
  8. HAMILTON L., « Exercices de théâtre », (PDF) 2010 ; sur HAMILTON L. et BILODEAU-LEGENDRE CH.Théâtre Évangélique [www.theatreevangelique.com].
  9. KEEZAM, « Jeux pour faire connaissance », sur KEEZAM, Centre de ressources des voyages scolaires, colonies et séjours de vacances [www.keezam.fr].
  10. Les maisons, éd. Gamma, coll. « Bonjour le monde », Tournai, 1971.
  11. PLACE F., Le secret d’Orbae, éd. Casterman, Paris, 2011.
  12. ROSENSTIEHL A., Bateaux, éd. Autrement, coll. Peinture, Paris, 1996.
  13. SCHUITEN F. et PEETERS B., Voyages en utopie, éd. Casterman, Paris, 2000.
  14. SENDAK M., Max et les maximonstres, Delpire éd., Paris, 1967.
  15. STASSEN B., Le chant des arbres : 365 jours dans la nature, éd. Racine, Bruxelles, 2007.
  16. WIESNER D., Le monde englouti, éd. Circonflexe, Paris, 2008.

Discographie

  1. BEETHOVEN L., Claire de Lune (Sonate n°14, en do dièse mineur, op. 27, n°2) : Presto agitato (3 ème Mvt), Valentina LISITSA, 2009 (6’47’’).
  2. BEETHOVEN L., Pastorale (6 ème Symphonie, en fa majeur, op. 68), Gewitter – Sturm (Allegro, 4 ème Mvt), Bernard HAITINK, London Symphonic Orchestra, 2005 (3’50’’).
  3. VIVALDI A., Les Quatre Saisons (op. 8) : L’Hiver (n°4) Allegro non molto (1 er Mvt), RV297, Nemanja RADULOVIĆ, Ensemble Double Sens, 2001 (3’30’’).
  4. VIVALDI A., Les Quatre Saisons (op. 8) : L’Été (n°2) Presto (3 ème Mvt), RV315, Nemanja RADULOVIĆ, Ensemble Double Sens, 2001 (2’50’’).
  5. DVOŘÁK A., Le Nouveau Monde (9 ème Symphonie, en mi mineur, op.95), B178, Sergiu CELIBIDACHE, Müncher Philharmoniker, 1991 (55’39’’).

Filmographie

  1. OCELOT M., Princes et princesses, France, 1989, 70 min.
  2. HELM Z.Le Magnifique Emporium de Monsieur Magorium, 2007, 85 min.
Publicités